Organisée du 4 au 9 Avril 2017 par la Société des Régates de Concarneau

vendredi 8 mai 2015

News du soir




Après 28 heures de course, les 32 figaristes* encore en lice vont aborder leur deuxième nuit en mer sur cette édition de la Solo Concarneau – Trophée Guy Cotten.
Les écarts sont faibles au sein de la flotte, 16 milles nautiques séparant le leader Corentin Horeau (Bretagne Crédit Mutuel Performance) du 32e Tolga Ekrem Pamir (Un jour Un homme Un Arbre) à 30 milles nautiques du point le plus sud du parcours : l’île d’Yeu. La stratégie est donc sensiblement identique au sein du groupe : naviguer au largue serré, tenir la barre et tenter de faire la différence en vitesse pure ! Seuls Benjamin Dutreux (Team Vendée) et Yoann Richomme (Skipper Macif 2014) tentent actuellement un petit décalage latéral au nord et au sud de la flotte pour tenter de bénéficier d’un meilleur angle.

Les skippers devraient naviguer toute la nuit et demain matin dans un vent de secteur ouest de l’ordre d’une dizaine de nœuds. Les premiers Figaro Bénéteau 2 sont attendus dans la Baie de Concarneau demain en fin de matinée.

*suite aux abandons de Vincent Biarnes (Guyot Environnement)  et Corentin Douguet (Un Maillot pour la Vie)

Abandon de Corentin Douguet




A 15h15 le sémaphore de St Julien (Quiberon) a contacté la direction de course à la demande de Corentin Douguet pour prévenir de son intention de faire route sur Lorient. Plus tôt dans la journée Corentin avait fait part de ses problèmes d’électronique et avait annoncé qu’il se laissait un peu de temps avant de prendre sa décision sur le reste de sa course. Les problèmes n’étant pas résolus il a pris la décision de faire route sur Lorient qu’il devrait atteindre vers 17H20.




Abandon de Vincent Biarnes




Vincent Biarnes (Guyot Environnement) est arrivé au ponton de Concarneau à 13h45 ce vendredi 8 mai. Signifiant son abandon à la direction de course, le skipper explique les raisons de cette décision :

« Dans un sens, je suis content, je suis le premier bateau au ponton ! (rires) Blague à part, j’ai une latte de ma vielle grand-voile qui commençait à se faire la malle, et j’ai cassé un cliquet sur le winch tribord. J’aurai été pas mal handicapé sur le grand bord de largue serré jusque l’île d’Yeu. Je savais qu’avec ce petit souci, ce serait dur de recoller au paquet sur ce long bord direct, notamment suite à mon option de ce matin devant Penmarch’. La nuit a été compliquée, nous n’avons quasiment pas dormi avec beaucoup de manœuvres dans le courant. Avec tout ça, j’ai préféré rentrer au port et me préserver avant la Solitaire. »


News du matin



C’est un début de course conforme aux prévisions pour les 34 figaristes partis hier de Concarneau. Le flux de sud-est de 8-10 nœuds a permis aux marins de progresser à vive allure en direction des Pierres Vertes. Menant la flotte depuis Concarneau, le skipper Gildas Mahé (Qualiconfort The beatiful Watches) enroulait en premier la bouée, suivi par Corentin Horeau (Bretagne Crédit Mutuel Performance) et Xavier Macaire (Skipper Hérault).

Atteignant l’Occidentale de Sein vers 1H30 du matin, les marins ont ensuite eu des vents changeants, les amenant à naviguer au près dans un flux mollissant. Cette brève transition, attendue par les skippers, s’est vite effacée pour laisser place à une brise venue du Sud soufflant jusqu’à 10 nœuds.

Les 34 figaristes devraient atteindre le Phare des Birvideaux, schématisant la moitié du parcours, en fin d’après-midi ce vendredi.